Au coeur de notre atelier

Je m’appelle Valérie Portier Saelen et je suis née en 79, signe atomique de l’or, un signe comme je les adore. Particulièrement adepte des bijoux anciens, c’est en chinant d’anciens boutons de chemise en or puis en les transformant en pendentif et une rencontre avec un artisan joailler que tout a commencé.

 

L’idée était là : transformer ces boutons en mini pendentifs. Les copines dévalisent les 1ères fabrications, les visites à l’atelier se multiplient.

En décembre 2011, Une première collection verra le jour sous la marque minijoaillerie, une ligne de bijoux qui nous charment par leur simplicité et leur féminité. Depuis 8 ans, j’imagine mes collections avec toujours la même envie de proposer bracelets, colliers, boucles d’oreilles et bagues simples, intemporels, et faciles à porter.

 

Je privilégie les matériaux durables, les chaînes et les pendentifs sont en plaqué or ou en gold filled, les fils sont des fils de soie, les pierres sont des pierres fines ou semi précieuses. Ces petits bijoux, comme je les appelle, seront vos nouveaux gris gris précieux du quotidien.

Les différentes qualités

La qualité est pour moi fondamentale et j’ai testé différentes matières avant de me lancer. Je vous partage ici les différences entre les différentes matières pour que vous puissiez achetés en connaissance de cause et mieux évaluer la durabilité de votre bijoux.

Bijoux dorés à l’or fin : même si cette appellation parait attractive, cela ne précise pas la quantité d’or de votre bijoux et n est pas réglementé. C est en général une fine couche d’or sur une base en laiton. Votre bijoux a l’aspect de l’or ou du plaqué or mais sa durabilité pourra être très aléatoire d’une marque à l’autre.


Plaqué or : il s’agit d’un bijou en métal (généralement en laiton) recouvert d’une couche d’or de 3 microns (norme française).

 

Vermeil : il s’agit de bijoux en argent massif 925 recouvert d’une couche d’or de 3 microns. A l’usure, votre bijoux deviendra un bijou en argent. 

Gold filled : identique au plaqué or mais avec une couche d’or plus importante, généralement le poids d’or correspond à 1/20 du poids du bijoux. Beaucoup plus résistant que les 3 précédentes qualités, un bijoux en gold-filled s’oxydera beaucoup moins vite.

Les différentes qualités

La qualité est pour moi fondamentale et j’ai testé différentes matières avant de me lancer. Je vous partage ici les différences entre les différentes matières pour que vous puissiez achetés en connaissance de cause et mieux évaluer la durabilité de votre bijoux.

Bijoux dorés à l’or fin : même si cette appellation parait attractive, cela ne précise pas la quantité d’or de votre bijoux et n est pas réglementé. C est en général une fine couche d’or sur une base en laiton. Votre bijoux a l’aspect de l’or ou du plaqué or mais sa durabilité pourra être très aléatoire d’une marque à l’autre.


Plaqué or : il s’agit d’un bijou en métal (généralement en laiton) recouvert d’une couche d’or de 3 microns (norme française).

 

Vermeil : il s’agit de bijoux en argent massif 925 recouvert d’une couche d’or de 3 microns. A l’usure, votre bijoux deviendra un bijou en argent. 

Gold filled : identique au plaqué or mais avec une couche d’or plus importante, généralement le poids d’or correspond à 1/20 du poids du bijoux. Beaucoup plus résistant que les 3 précédentes qualités, un bijoux en gold-filled s’oxydera beaucoup moins vite.

La durabilité de nos pièces

En résumé, Plus la couche d’or est épaisse, plus votre bijoux sera résistant dans le temps. Préférez un bijou avec un plaquage 3 microns d’or 14 carats, à une couche d’or 1 micron d’or 24 carats.

Quant au choix entre les différentes dorures, l’or reste bien sur une valeur sûre mais a le budget en conséquence. Le gold filled, le vermeil et le plaqué or sont de bonnes alternatives car vous avez La garantie d’une couche minimale d’or.

Méfiez vous de l’appellation Doré à l’or fin qui ne garantit en rien la qualité de plaquage.

Bon à savoir 

Si votre bijoux perd de son éclat, vous pouvez toujours le faire replaquer par un professionnel.